Catégories
Divers

La France, les chèques, les IBAN et les banquiers

Echange email avec un client français Pas le temps de refaire un article propre, mais ça peut ouvrir les yeux  ツ
La personne ne voulait pas communiquer son numéro de compte IBAN pour un remboursement sans frais de 25€, de peur d’escroquerie selon conseils de son banquier, et désirait absolument un chèque. Notre réponse ci-dessous.
IBAN =  international bank account number, SEPA = single euro payement area.

[…] Mes excuses, je ne suis absolument pas énervé sur vous, ni ne me moque de vous en particulier. Mais de votre banquier et de votre système et culture bancaires, ça oui ! Je vous copie-colle quelques paragraphes qui doivent servir malheureusement encore trop souvent pour nos clients en France :

Soit votre banquier est totalement incompétent, soit il cherche à gagner de l’argent sur votre dos avec des frais de chèques, soit il essaye de diminuer votre liberté et autonomie bancaire, et vous tenir bien cadenassé et dépendant de leur service clientèle (comme raconté par beaucoup d’expatriés belges qui doivent faire face aux employés bancaires en France…) !

Aucun belge n’a jamais compris pourquoi les français ont une telle peur maladive de donner leur numéro de compte bancaire, ni pourquoi ils hurlent quand on leur demande tout naturellement pour bêtement leur envoyer de l’argent. Chez nous ça se partage publiquement comme un numéro de téléphone sans aucune appréhension depuis toujours, le numéro de compte bancaire, à l’ancien format belge ou au nouvel équivalent IBAN européen. Et comme avec un numéro de téléphone, tout ce qu’on sait faire avec, c’est appeler vers ce numéro, et absolument rien d’autre, sans que ça coûte quelque chose à celui qui est appelé. Les numéros de compte au format IBAN SEPA européens, idem, on ne sait faire qu’y envoyer de l’argent quand on connait ce numéro, gratuitement… Je ne vois pas quoi et comment on pourrait faire quelque chose d’autre ou de malhonnête avec, c’est tout simplement impossible. Ou alors les banques françaises ont vraiment un sérieux problème… Mais demandez à votre agence (ou mieux, une autre)…

En attendant, depuis 12 ans de commerce sur internet, quand on en parle avec tous mes collègues pépiniéristes en grandes foires horticoles, c’est toujours la même histoire qui nous fait rire, fatigue ou désole : outre les français qui insistent pour nous payer par chèque alors qu’on ne peut pas accepter, et chaque fois qu’on demande à un français son IBAN pour un remboursement ou envoyer de l’argent pour payer quelque chose, c’est systématiquement un drame et des heures ou jours de débats. C’est dingue le temps qu’on perd par an, à chaque fois devoir expliquer…

On ne comprend pas.

Ça nous dépasse complètement.

Vous êtes les seuls en Europe à réagir avec cette paranoïa totalement injustifiée (et « conseillés » par vos banquiers !), tous les autres européens que je connais partagent volontiers leur numéro IBAN avec n’importe quel inconnu qu’ils croisent, car ils savent qu’ils ne risquent rien, à part recevoir de l’argent.

J’ai seulement besoin de votre numéro de compte au format “FRxxxxxxxxxxxxxxxxxx” et d’absolument rien d’autre comme information pour faire le virement bancaire, et c’est gratuit pour tout le monde, comme pour tout virement IBAN SEPA.

Concernant votre « RIB », on a du mal à cerner ce que c’est car ça n’existe pas ici, ou bien on ne l’utilise pas. Mais je n’ai absolument pas besoin de votre RIB, et d’ailleurs je ne vois pas ce que je pourrais en faire. Avec seulement votre numéro IBAN “FRxxxxxxxxxxxxxxxxxx”, je peux vous envoyer de l’argent gratuitement pour les deux parties et rapidement. J’ai votre nom, ça me suffit avec l’IBAN pour le virement.

De toute façon, c’est simple, je ne vois absolument pas comment je pourrais vous rembourser autrement… Les chèques, ça « n’existe plus » en Belgique, j’ai 43 ans et ne sais pas à quoi ça ressemble ou comment ça fonctionne. Je crois que même si ma banque voulait bien émettre ou recevoir un chèque pour moi sur demande spéciale, les frais seraient immenses d’après ce que j’avais entendu il y a des années… Et si c’est encore possible techniquement en 2020 chez nous. A ma connaissance les chèques sont devenus une exception culturelle française, un reliquat archaïque d’un système d’un autre âge, ce serait touchant et mignon, si ça ne pourrissait pas autant la vie des autres européens…

Et depuis toujours, ça a été bien clair dans nos conditions de vente sur le site internet depuis 2010 au moins :

Par défaut, si nécessaire, WalloGreen créditera le client d’un bon d’achat.
Les remboursements en liquidités se feront uniquement, sans exception, par virement bancaire, national belge, ou international IBAN + BIC/SWIFT. Ce mode de payement intra-communautaire est simple, gratuit pour les deux parties, rapide, fiable, et est devenu la norme dans la SEPA (single euro payement area). A cette fin, le client doit communiquer : le nom du titulaire du compte bancaire, l’adresse du titulaire du compte, le numéro de compte belge, ou international IBAN + le code BIC/SWIFT.
Aucun chèque ne sera accepté ni émis par WalloGreen. Les chèques et les effets de commerce n’ont pas été retenus pour une harmonisation au niveau européen, ce qui veut dire qu’ils resteront des moyens de paiement nationaux, qui ne seront ni rationalisés, ni uniformisés. Le secteur bancaire belge penche en faveur d’une élimination progressive maximale de ces moyens de paiement d’ici à fin 2010.

Par rapport à ces anciennes conditions, nos banques sur internet se sont encore assouplies depuis quelques années : désormais, uniquement besoin du numéro IBAN et rien d’autre comme infos pour envoyer de l’argent sur ce numéro (sauf peut-être exceptions que je n’ai jamais rencontrées).

Si vous êtes curieux et méfiants, vous pouvez éventuellement téléphoner à un pépiniériste français qui vend régulièrement en Belgique (Pépinière Hennebelle à Boubers sur Canche, par exemple…) ou écrire à un récent client français que je viens de rembourser, alors qu’il m’a uniquement donné son numéro IBAN « FR………….. » et rien d’autre, et il n’y a pas eu de problème : adresse censurée.

Ou si vous avez vraiment du temps et de l’argent à perdre, et de la curiosité, téléphonez ou écrivez à une agence locale belge de BNP Paribas, voire leur siège à Bruxelles, pour avoir leur avis sur la question 🙂

Mes excuses pour ce long texte, et comme je vous le disais, ce n’est absolument pas sur vous que je suis en colère et si las, tout comme moi vous êtes une victime des manipulations des banques de France qui s’obstinent avec les chèques, et l’obscurantisme envers leurs clients qu’elles veulent contrôler et facturer un maximum !

Meilleures salutations

https://fr.wikipedia.org/wiki/Virement_bancaire quelques particularités belges et françaises expliquées

http://virements.free.fr/ lire toute la page : sécurité et affichage public sans risque d’un numéro IBAN ou de votre RIB, gratuité de réception en France… Extrait intéressant : « Le virement est un moyen de paiement rapide et sûr : il n’y a aucun risque à donner votre RIB à une entreprise ou un particulier : la seule chose qu’on puisse faire est de créditer une somme sur votre compte. Avec ce numéro personne ne peut prélever d’argent sur votre compte.
Une façon simple de s’en convaincre est de regarder combien de particuliers, entreprises et associations donnent leur RIB sur internet : google.fr dénombre des milliers de RIB rien que pour la Société Générale ! » Note : l’IBAN est une simple autre mise en forme de certaines infos figurant sur le RIB : toujours sans risques !

https://www.capitaine-banque.com/actualite-banque/virement-a-letranger/ frais : tout gratuit

https://banque-info.com/compte-bancaire/virement-sepa/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Espace_unique_de_paiement_en_euros

https://finance.lelynx.fr/banque/frais/operation/virement/virement-interbancaire/sepa/

https://www.lesclesdelabanque.com/web/Cdb/Particuliers/Content.nsf/DocumentsByIDWeb/6WEHER?OpenDocument

 

UPDATE : renseignements pris auprès de ma banque belge, pour les chèques internationaux en 2020 :

  • Création d’un chèque : 6,05 €
  • Frais supplémentaires proportionnels à la somme envoyée : 0,121% (avec un minimum de 9,68 € et maximum de 121 € !)
  • Frais d’expédition : 4,84 €

Donc, pour émettre un chèque de 25 € : frais de 20,57 € en plus ! Chèque de 100 € : 22,99 € en plus !!! 250 € : 41,14 € en plus !!!!!!

Encaissement d’un chèque : la même chose, mais 7,24 € fixes moins cher. Donc, respectivement pour ces mêmes sommes : 25 €/13,33 € ; 100 €/15,75 € ; 250 €/33,90 €…

 

Et coup de gueule général sur les banques :

C’est VOUS qui prêtez votre argent à une banque (oui, c’est vraiment ça, car ils l’utilisent pour leurs employés, le prêter à d’autres, le placer, jouer en bourse et se faire du bénéfice dessus, etc…) et ils osent VOUS faire payer des frais, et autres intérêts négatifs.
Une honte, ça me scandalise.
Expliquez une fois à un banquier que c’est VOUS qui leur prêtez du fric toute l’année depuis votre ouverture de compte dans leur entreprise, en plaçant votre argent chez eux, pour qu’ils l’utilisent et payent les salaires employés, et qu’ils devraient vous respecter plus, (et vous accorder facilement un petit prêt en utilisant le pognon des autres, qu’on devra leur rembourser 1,5 ou 2 fois), vous verrez sa tête, ça me fait toujours marrer.
Ils n’ont pas l’habitude que les gens réalisent ça et sont tellement conditionnés par leur statut d’être des seigneurs tout-puissants, et qu’on leur est redevables de leurs “services” et “faveurs” à notre égard avec NOTRE fric qu’ils prennent en otage, et qu’on peut s’estimer heureux de la chance qu’on a de les avoir, pfff !
C’est juste l’inverse…
Vous résumez ça vite fait poliment mais fermement à un banquier, je vous garantis qu’il vous considérera différemment et vous prendra moins pour un con et pigeon crédule…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *